Haircare,  retour au naturel,  revue et tests

L’histoire de ma transition capillaire

Salut !!! J’espère que vous vous porter bien.
Depuis quelque temps de plus en plus de fille aux cheveux crépus, frisés ou bouclés reviennent au naturel pour diverses raisons et abandonne le défrisage ou  les lissages destructifs. Lorsque j’ai moi-même entamée ma transition capillaire  j’adorais  lire les blogs où certaines exposaient les raisons pour lesquelles elles étaient revenues au naturel. Lorsque  je me retrouvais dans ce qu’elles disaient, j’avais l’impression de ne pas être seul et même lorsqu’elle n’avait pas transitionné pour les mêmes raisons que moi cela me donnait quand même l’impression d’avoir fait le bon choix car transitionner (entre nous transitionner n’est pas un vrai verbe euh, j’avais pleins de lignes rouges dans mon document word, lol) est un choix difficile. J’ai donc décidé d’écrire cet article pour vous donner les raisons de mon retour au naturel pour celles qui comme moi sont en pleine transition capillaire ou lors veulent se lancer.

La transition capillaire est le fait de laisser pousser ses cheveux naturels sans les altérer chimiquement et sans pour autant couper ses cheveux défrisés ou endommagé. Beaucoup d’entre nous on fait le choix de la transition car elles ne voulaient pas se retrouver du jour au lendemain avec les cheveux court ou pas de cheveu du tout (un autre choix lorsqu’on retourne au naturel est le Big Chop ce qui signifie la grande coupe. Comme vous l’aurez compris il s’agit de couper tous les cheveux défrisés pour laisser pousser ses cheveux naturels, pour les courageuses, lol).
l'histoire de ma transition capillaire

Alors qu’est ce qui m’a d’abord poussé à me défriser les cheveux ?

J’ai toujours eu mes cheveux naturels jusqu’à mes 16 ans lorsque j’ai eu mon baccalauréat. Je voulais me défrisé parce que je croyais que cela signifiait que j’étais devenu une adulte et surtout faire comme les grandes filles. Quand j’y repense je me trouve un peu bête !!
Je me disais que les cheveux crépus n’étaient pas beaux. Ma mère ne voulait pas que je défrise mes cheveux, elle disait que le défrisage allait me casser les cheveux mais quand elle parlait moi je ne voyais que sa chevelure toute lisse et défrisé donc  je n’en ai fait qu’a ma tête.

Au début ils étaient beaux, noir, brillant, lisse, facile à manipuler. Mais si je vous dis que j’ai adoré, je vous mentirais. J’avais quand même remarqué que j’avais  perdu énormément de volume et que le défrisant avait un peu brulé une toute petite partie de mes cheveux à l’arrière de ma tête mais de toutes les façons les cheveux ça repousse et puis pas mal de filles m’avaient déjà raconté leurs déboires capillaires et elles n’étaient pas mortes donc ça allait.
Et puis je ne suis pas resté la à attendre que tous mes cheveux se cassent, j’ai fait pleins de recherches sur Google pour savoir comment entretenir mes cheveux défrisé et c’est même grâce à ça que j’ai découvert le monde du blogging et j’ai adoré.

Quel a été le déclic ?

Un jour j’ai eu envie de changer de tête, je voulais des cheveux bouclés. Je connais les bantu knot, braid out, twist out  et toutes les autres méthodes pour boucler ses cheveux avec ou sans chaleur mais je voulais vraiment de belles petites boucles. C’est dans mes recherches que j’ai découvert les nappy, naturalista, les blogueuses et youtubeuses à la chevelure naturelle.  Leurs belles boucles et leurs cheveux souples m’ont donné envie.
Au début, j’étais émerveillé qu’on puisse avoir de tels cheveux naturels et beau mais je n’étais pas convaincu car je connaissais déjà assez mes cheveux naturels contrairement à certaines qui sont défrisés depuis leur toute petites enfance. Je savais que mes cheveux naturels était bien crépus et qu’il n’y avait aucune chance pour que j’ai des cheveux types 3C ou 3B tel que les filles que je voyais sur les réseaux sociaux. Donc  j’ai continué à me défriser.

Et puis un jour j’ai découvert la chaine youtube d’igbocurl. Elle a de beaux et longs cheveux bien crépus.  Celle naturallytemi toujours sur youtube. Elle aussi a de super beaux cheveux crépus. Ces deux youtubeuses m’ont apprises que l’on pouvait avoir des cheveux naturels, crépus aussi beau que les cheveux lisse.
l'histoire de ma transition capillaire
Elles m’ont aussi permis de me rendre compte que je n’avais besoin de ressembler à personne pour être belle, que je n’avais pas à avoir honte de mes cheveux.
Qu’aucun type de cheveu n’est plus beau qu’un autre. Qu’Il suffisait d’apprendre à en prendre soin. Que tout ce qu’il me fallait c’était juste de la confiance en moi.

l'histoire de ma transition capillaire
image de naturallyTemi

Mais justement la confiance en soi, ça ne vient pas du jour au lendemain. Surtout que tout autour de moi, il y’avait plein de défrisé, j’avais peur de la réaction des gens, j’avais plein de questions auxquels je ne trouvais pas la réponse. J’ai  pris la décision d’opter pour la transition car je n’avais toujours pas de réponse à mes questions.

Comment j’ai entamée la transition ?

Normalement je défrisais mes cheveux deux fois par ans. Donc les six premiers mois de transition n’étaient pas si difficiles que ça. Mais lorsque j’ai entamée le septième mois, la vrai galère a commencé : mes cheveux étaient secs, les pointes défrisés était abimés et fourchues donc j’ai du les tailler. Je ne savais plus trop quelle routine adopter et j’étais dans une nouvelle ville, EBOLOWA où je passais mon stage académique. Je ne savais pas du tout où me procurer les soins et les produits nécessaires pour mes cheveux. C’est à partir de ce moment que j’ai décidé d’adopter une routine simple pour ma période de transition.

 

Maintenant je suis au douzième mois de transition,  je connais déjà ce que mes cheveux aiment et ce qu’ils n’aiment pas mais ce n’est pas plus facile pour autant. Les coiffures protectrices m’ont énormément aidés pendant les périodes où j’avais envie de courir à la boutique la plus proche pour m’acheter un défrisant où aller dans un salon de coiffure me faire un assouplissement.
l'histoire de ma transition capillaire
Beaucoup de filles reviennent au naturel parce que c’est la mode, pour suivre le mouvement des nappy, pour des raisons de santé, sociales, politiques, etc.
Honnêtement je ne suis pas contre le défrisage ou les filles qui se défrisent tant qu’elles prennent les précautions nécessaires. Le défrisage a de graves conséquences sur notre santé et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’arrêté.
A chaque défrisage j’avais toujours des maux de tête très douloureux qui duraient une semaine ou plus.
De plus j’ai lu un jour sur un site de news camerounais qu’une femme était décédée à la suite d’un défrisage. Certains disaient qu’elle  utilisait de mauvais défrisant, qu’elle se défrisait trop, etc.  Mais au final défrisant c’est défrisant, rien ne me prouve que cela ne m’arrivera pas dans le futur, je ne voulais pas minimiser la mort de cette femme en me disant que moi j’utilisais de meilleurs soins, que je savais ce que je faisais comme si cette femme la était une idiote. C’était une mère au foyer, je pensais à ses enfants, sa famille qu’elle avait laissé tout ça pour le défrisant.
Je suis désolé mais il est hors de question que je meurs pour des raisons aussi bêtes. Après tout un homme averti en vaut deux.

OBTIENS TON GUIDE POUR REUSSIR TA TRANSITION CAPILLAIRE CLIQUE ICI

http://eepurl.com/dy4y8rour réussir ta transition capillaire
tout ce que tu dois savoir pour réussir ta transition capillaire

Si tu es une défrisé qui lit cette article, j’espère  que tu connais les conséquences d’un défrisage, je ne suis pas une personne aigrie, crois moi le défrisage c’est dangereux.  Si tu veux connaitre les conséquences du défrisage sur tes cheveux et ta santé, google est ton meilleur allié. Après tout c’est un produit très irritant que tu applique sur ta tête.  Si tu les connais, je n’ai pas besoin de te dire quoi faire!! Tu es une grande fille tu fais ce que tu veux !!
tu peux aussi aller jeter un coup d’œil à ma routine capillaire en transition et sur ce que m’appris ma transition capillaire si ça te dit!

Dans tous les cas, j’espère que cet article t’aura plu ou aider et qu’on se verra au prochain article.
LAROCHE.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :