le problème du business du cheveux naturel en afrique
empowerment,  entrepreunariat,  Non classé

Le problème du  business des cheveux naturels en Afrique

En tant que véritable hairloveuse j’aime tester de nouveaux produits. Cependant j’ai pu remarquer qu’il y’avait un véritable manque en terme d’offre de produits de bonnes qualités pour les cheveux crépus. Bien sur si vous allez sur certains sites, vous allez trouver une pléthore de produits destiné aux cheveux naturels mais combien sont réellement adaptés à nos cheveux ? Très peu en vérité.

Dans cet article je vais parler en tant que consommatrice de produits capillaires.

le business des chveux afro en afrique

Pourquoi les nappy ont besoins de nouveaux produits tout le temps ?

Tout d’abord parce que c’est même recommandé par les « nappy ». Les cheveux s’adaptent vite aux différents produits qu’on utilise. Après un an voire plus d’utilisation d’un même produit. Les cheveux s’y habituent et ils n’ont plus la même efficacité qu’au début.

C’est un peu comme si vous étiez obligé de manger le même plat chaque jour même si vous l’aimez. Au début ce sera bon mais après cela n’aura plus aucun gout, vous ne ressentirez plus aucun plaisir.

Ensuite juste pour la nouveauté et trouvé le véritable produit qui hydratera vraiment nos cheveux. J’ai rarement rencontré de produits ou de gammes capillaires complètes. C’est-à-dire qu’il y’aura toujours des produits au top dans la gamme et d’autres bof !!!

Il y’a une véritable demande

Comme je le disais plus haut il y’a dorénavant beaucoup de marques qui s’intéressent aux cheveux naturels. C’est tout simplement parce qu’ils ont constaté la demande. Et je peux vous dire qu’en tant que consommatrice « africaine » qu’ils sont loin de l’avoir comblé.

les problèmes qui font qu'ils ny aient pas assez de marques pour cheveux afro en afrique

Ici en Afrique il y’a de plus en plus de femmes qui se mettent à la mode nappy. Soit pour des raisons de santé comme moi ou juste pour faire comme tout le monde. Les marques capillaires adaptée aux cheveux crépus sont très peu présente en Afrique. Bien sur cela est du à plusieurs facteurs que ce soit l’environnement entrepreneurial ou les infrastructures nécessaire.

Car oui il y’a beaucoup de demande mais cela nécessite un véritable investissement mais aussi une bonne compréhension du mouvement dans ce continent et dans les différents pays africains.

L’offre est presque inexistante

Il n’y a que trois marques étrangères bien vendus dans mon pays et qui fournissent des produits capillaires pour cheveux naturel. Garnier, ORS et Cantu. Bien sur si vous chercher bien, vous trouverez bien plus de marque mais elles ne sont pas très bien installé et surtout connu dans mon pays.

Et même pour les trois entreprises citées plus haut d’une part vous ne les trouverez surement pas à chaque coin de rue mais plutôt dans des grands supers marchés et en ligne et d’autres parts leurs produits ne sont pas vraiment au top.

En effet les produits adaptés aux cheveux crépus ne sont pas encore facilement trouvable chez moi. Il faut avoir marché pour trouver les rares boutiques qui vendent des produits capillaires pour cheveux crépus. Et ensuite les produits vendus ne te correspondent pas toujours.

Et les entreprises étrangères, selon moi s’intéresse peu au marché africain. Parce qu’il y’a des centaines de marques et très peu font de la communication dans nos pays surtout francophone.

Les marques locales

Je sais que ça représente un véritable business de créer sa marque et tout mais les entreprises locales ont deux problèmes selon moi. Communication et distribution.

Il y’a par exemple des arques de produits capillaires, de beauté et de cosmétiques camerounaise mais ils ont un problème de communication. Toutes les marques que je connais aujourd’hui, j’y suis totalement tombé par hasard dessus. Ça fonctionne presque du bouche à oreille. Ils ne sont pas assez présent ni sur les réseaux sociaux, ni en boutique et encore moins en super marché. Du coup très peu de personnes savent même que des marques locales existent.

article lié: 03 marques de cosmétiques camerounaises

Le business du cheveu naturel est sous exploité en Afrique ce qui est vraiment dommage. Les produits importées sont parfois beaucoup trop chère pour l’africaine moyenne alors que celle-ci commence à beaucoup s’intéressé aux soins adaptées à leur chevelure.

LAROCHE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :