le cancer du sein en afrique, ses symptomes, causes, traitements et pronostics de survie
beauté,  bien-etre

Le cancer du sein, une réalité au Cameroun

Octobre est le mois dédié à la sensibilisation de la population et surtout des femmes sur le cancer du sein. Chaque année on découvre des milliers de nouveaux cas de cancer et ceci chez les femmes qui passent des tests de diagnostics. Et la vérité la plus effrayante est que plus de la majorité  des cas détectés sont à des stades avancés. Cet article, j’ai décidé de l’écrire non seulement pour sensibiliser, informer mais aussi pour atteindre le plus grand nombre de femmes afin qu’elles puissent sauver leur vie ou alors celles de leur proches.

C’est quoi le cancer du sein ?

Le sein se compose de graisse, de glandes et de canaux. Les glandes produisent le lait et les canaux servent à transporter le lait jusqu’au mamelon.

Il arrive que nos propres cellules se dérèglent  (la science ne l’a pas encore expliqué)  et forment une boule appelé tumeur. Cette boule se retrouve alors dans les glandes ou les canaux. Ces cellules ou boules se multiplient et envahissent le sein. Et si rien n’est fait, elles peuvent même envahir le corps. C’est le cancer du sein.

Sa progression peut prendre plusieurs mois.

NB : toutes les tumeurs ne sont pas cancéreuses

Causes du cancer du sein

le cancer du sein est une maladie méconnu par les femmes en Afrique qui demande à être mieux sensibiliser.

La cause du dérèglement des cellules est méconnue. Ce sont des cellules auparavant normal qui commencent à agir contre leur propre organisme. Néanmoins on sait que la mutation des gènes est transmise d’une génération à l’autre et peut causer un cancer du sein. Les gènes BRCA1 ET BRCA2 sont des gènes qui augmentent le risque d’avoir le cancer du sein.

Il est aussi possible qu’on soit exposé à des radiations ou à certains produits toxiques qui peuvent modifier nos gènes.

Quels sont ces symptômes ?

Il est possible de déterminer soi même si on a les symptômes du cancer du sein. Parme les symptômes on retrouve :

  • Une bosse au sein fixe ou mobile. Il s’agit du symptôme le plus fréquent. Les bosses cancéreuses ne sont pas douloureuses. Il est aussi important de noter qu’une bosse ne signifie pas automatiquement qu’on a un cancer du sein.
  • Des écoulements spontanés provenant du mamelon;
  • Une rétraction du mamelon (le mamelon est tourné vers l’intérieur);
  • Un changement d’apparence de la peau d’un sein : épaississement ou durcissement (« peau d’orange »), rougeur inhabituelle, chaleur, changement (desquamation) de la peau autour du mamelon;
  • Un changement inhabituel de grosseur ou de la forme d’un sein.
  • sensibilité ou douleur mammaire
  • démangeaisons ou sensation de brûlure
  • masse à l’aisselle (creux axillaire) ou près de la clavicule

Les signes et symptômes tardifs se manifestent quand la masse cancéreuse grossit ou se propage à d’autres parties du corps, dont d’autres organes :

  • douleur osseuse
  • perte de poids
  • nausées
  • perte d’appétit
  • jaunisse
  • essoufflement
  • toux
  • maux de tête
  • vision double
  • faiblesse musculaire

Si vous avez ces symptômes, il faudra aller consulter un médecin.

Facteurs à risque

Il existe aussi des facteurs qui peuvent augmenter vos risque d’attraper le cancer du sein tels que :

  • L’âge : La maladie touche très rarement les femmes de moins de 30 ans. Environ 85 % des cas surviennent à 50 ans ou plus;
  • Antécédents familiaux : Le fait d’avoir une mère, une sœur ou une fille atteinte d’un cancer du sein augmente le risque d’en être atteint. De 5 % à 10 % des cancers du sein seraient causés par une anomalie transmise par l’hérédité.
  • Antécédent personnel. Le fait d’avoir déjà eu un cancer à un sein accroît le risque qu’un second cancer se forme;
  • Grossesse tardive : Le fait de ne pas avoir eu d’enfant ou d’avoir donné naissance seulement après l’âge de 35 ans.
  • L’obésité après la ménopause
  • La consommation d’alcool
  • La prise d’hormones sexuelles après la ménopause

Comment se passe le traitement du cancer du sein

Le traitement du cancer du sein est lourd et dépend du type du cancer ainsi que de son stade d’évolution.

Pour savoir à quoi on a affaire, la première étape sera la biopsie. Grace à l’analyse des échantillons prélevés on saura exactement quel est le type de cancer et à quel stade il est. Ensuite on passe au traitement proprement dit.

Cela peut se passer par chirurgie ou plutôt la mastectomie qui consiste à enlever la tumeur ou alors à complètement  enlever le sein. Elle est suivie d’une radiothérapie pour détruire les cellules cancéreuses qui pourraient restés. Il arrive qu’après la mastectomie, on administre la chimiothérapie. La chimiothérapie sert à détruire les cellules cancéreuses qui auraient pu s’échapper de la tumeur principale.

Il existe encore d’autres traitements comme la thérapie hormonale et la thérapie ciblée presque toujours combinés à d’autres traitements. Ils existent de nombreux traitements et vous en saurez plus si vous vous rapprochez d’un médecin.

Prévenir le cancer du sein ?

comment s'étend le cancer du sein en afrique et plus particulièrement au cameroun

On ne peut pas vraiment prévenir à 100% le cancer du sein. Néanmoins on peut diminuer les risques en adoptant de bonnes habitudes tels que :

  • manger beaucoup plus de fruits et légumes
    • faire régulièrement de l’exercice physique
    • réduire la consommation de produits contenant des ingrédients toxiques et dangereux
    • réduire aussi l’emploi de produits ménagers toxiques
    • consommer des compléments alimentaires en vitamine D ou alors s’exposer mieux au soleil (vérifier d’abord qu’on a des carences)
    • à partir de 35 ans commencer à faire des tests de dépistages régulièrement

Le risque zéro n’existe pas. Même si vous n’avez pas de gènes BRCA, vous pouvez attrapez le cancer du sein.

Pronostic de survie en Afrique et au Cameroun en particulier

Le cancer du sein est le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes à travers le monde, autant avant qu’après la ménopause. Une femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra.

En Afrique néanmoins le risque de survie est plus faible que dans le reste du monde. D’abord à cause de fait que les femmes se font diagnostiqué à un stade déjà avancé de la maladie due à un manque d’information sur celle-ci et ensuite à cause du cout du traitement de la maladie qui s’élève souvent à des millions et qui n’est pas vraiment pris en charge par le(s) gouvernement(s).

Dans Camenews on peut lire dans un article : « 30% de femmes reçues dans ce service chaque année sont atteintes du cancer », soutient Pr. Paul Ndom de l’Ong Sochimio. Un chiffre effrayant qui fait réfléchir sur la communication autour de cette maladie et sur l’ignorance de certaines personnes, concernant sa gravité.

Camernews

L’âge moyen des patients au diagnostic est de 44,8 ans. Plus de 80% des cas sont diagnostiqués à un stade avancé de la maladie et la plupart décèdent dans les 12 mois qui suivent le diagnostic.

Source :

Cdps-h

Le cancer du sein est dangereux en Afrique car elle est mal connue des femmes même s’il y’a de plus en plus de campagnes de sensibilisation et de dépistage dans plusieurs pays comme au Cameroun. Même si en général  on peut survivre déjà du cancer du sein, à cause parfois du manque de spécialiste, équipement, financement, etc dans les pays en voie de développement beaucoup de femmes ne survivent pas à la maladie.

Il faut donc sensibiliser le plus de femmes possible dans l’importance d’un dépistage régulier. Si vous êtes arrivé à ce niveau de l’article, je vous encourage à partager cet article avec le plus de monde possible.

LAROCHE

Autres sources :

Journal du cameroun

Passeport santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :