ce que m'a appris ma transition capillaire-exemple de coiffure protectrice
beauté,  Haircare,  revue et tests

les astuces que j’ai appris durant ma transition capillaire

Ça va faire maintenant près d’un an  que mes cheveux naturels et défrisées cohabitent. Au début j’avais plein de questions et d’appréhension,  je ne savais pas si je dépasserais 7 ou 8 mois de transition capillaire , si je pourrais gérer mes repousses et les cheveux défrisés en même temps. Maintenant j’arrive à vivre sans trop de problèmes en appliquant quelques petites habitudes  que j’ai décidé de partager avec vous aujourd’hui.

ÉVITEZ AU MAXIMUM TOUT CE QUI EST CAUSE DE DOULEUR LORS DE LA MANIPULATION DE VOS CHEVEUX

astuces de ma transition capillaire
C’est long comme titre mais c’est important à retenir surtout si comme moi vous avez les cheveux crépus, frisés ou bouclés. Nos cheveux ont tendances à s’emmêler rapidement et facilement. Au début je tentais de lutter, j’essayais de les démêler tout le temps, je voulais qu’ils m’obéissent et se comportent comme je voulais. C’était ma plus grosse erreur.
Malheureusement on ne décide pas quel type de cheveux on aura et ça ne sert strictement à rien de vouloir changer la nature de nos cheveux. Maintenant je n’essaye plus de les démêler à tout vent et j’évite les peignes surtout les plus petits. Je privilégie les gros peignes qui me permettent de me démêler les cheveux sans douleurs. Il y’a même certaines naturalista qui n’utilisent plus du tout le peigne et se démêle les cheveux uniquement aux doigts mais moi je n’en suis pas encore capable.

 

ÊTRE RÉGULIÈRE DANS LES SOINS

Si vous voulez tester un nouveau masque, une huile ou shampoing, il va falloir faire plusieurs essaies. Il est vrai qu’il n’y a pas besoin de faire des centaines d’essais pour savoir si une huile ou un lait capillaire ne vous va pas.  Mais un masque sera beaucoup plus efficace si on est régulière.  Par exemple si vous avez des cheveux secs et que vous voulez tester un masque à la banane ou au yaourt, plusieurs essaies seront nécessaire pour voir les réelles bénéfices.

 la routine capillaire et la transition capillaire
il faut déterminer le temps qu’on pourra allouer à nos soins capillaires chaque semaine

De plus les masques naturels (avocat, banane, miel…) seront beaucoup plus efficaces si vous les utilisés régulièrement. Il faut adopter une routine capillaire et s’en tenir ! ça ne sert à rien de faire un masque à la banane cette semaine, puis un à l’avocat la semaine prochaine et un autre au miel la semaine qui suit. Vous ne verrez pas d’amélioration et vous allez vite vous découragez. Vous allez finir par croire que rien ne marche sur vous alors que c’est juste une question de régularité.

 

ADOPTER UNE ROUTINE CAPILLAIRE

Une routine capillaire c’est l’ensemble des soins que tu prodigue à tes cheveux de manière régulière afin de les maintenir en bonne santé. Adopter une routine capillaire et s’y tenir est primordial si vous voulez mener sans encombre votre transition capillaire.
Pour moi il y’a deux objectifs essentiels à rechercher lorsqu’on veut établir sa routine capillaire :

  • Des cheveux propres : les cheveux poussent par la racine et un moyen d’optimiser sa pousse est de garder son cuir chevelu propre. Un cuir chevelu sale est étouffé et a du mal à pousser correctement. C’est comme un jardin, si vous voulez que vos plantes poussent correctement, il faut éviter d’y balancer n’importe quoi au risque de corrompre leur croissance.
  • Des cheveux bien nourris : les cheveux de tout le monde poussent mais à cause de certains problèmes capillaires, nos cheveux peuvent tellement se casser qu’on peut ne même pas voir cette pousse. D’un il faut couper ses pointes régulièrement et de deux il faut bien nourrir ses cheveux. Des cheveux en bonne santé, forts et bien nourris auront moins de fourches, moins de casse et seront plus résistants aux frottements journaliers et aux intempéries.

En ce qui concerne la propreté, un bon shampoing devrait suffire, mais pour la nutrition des  cheveux, on a tellement de choix. En ce qui me concerne, je préfère faire simple car ce n’est pas facile d’avoir une routine capillaire longue et compliqué quand on est en transition capillaire, de plus avec les cheveux de type 4b/c que j’ai. Je préfère largement faire des co-wash régulièrement et me laver les cheveux une fois par mois. J’en parle dans mon article sur ma routine pour ma transition capillaire.

Mais si vous avez des cheveux particulièrement secs, des masques avant et après shampoing seront peut être nécessaire. D’abord pour préparer ses cheveux au shampoing et ensuite pour le nourrir.
Le prépoo c’est le soin avant le shampoing. Certaines font un bain d’huile, d’autres un masque et de plus en plus une nouvelle mode nous venant des états unis comme toujours est celle de mettre l’après shampoing avant le shampoing, c’est bizarre quand je l’écris. Moi j’aime faire des masques à la banane ou à l’avocat quand j’ai le temps car mes cheveux adorent.

 OBTIENS TON GUIDE GRATUITEMENT POUR REUSSIR TA TRANSITION CAPILLAIRE  CLIQUE ICI

http://eepurl.com/dy4y8rour réussir ta transition capillaire
tout ce que tu dois savoir pour réussir ta transition capillaire

La routine capillaire dépend de toi et de ton emploi du temps. En ce qui me concerne c’est plutôt simple : shampoing + après shampoing. Je peux faire un prépoo si je sors d’une coiffure protectrice.
Tout ceci sans oublier l’hydratation quotidienne. C’est primordial. L’hydratation quotidienne permet de protéger quotidiennement tes cheveux contre le froid, les divers frottements qu’on peut avoir au cour de la journée, etc. suivi bien évidement du scellage de cette hydratation avec une huile. Si tu as des cheveux secs, je dirais que l’hydratation et le scellage sont les étapes les plus importantes en fait.

 

LES COIFFURES PROTECTRICE ET LA PATIENCE

Les cheveux afro poussent à peu près à 0.8 centimètre par mois. On n’a pas le choix, on doit être patiente, surtout quand le but c’est d’obtenir une certaine longueur. Lorsque que j’ai débuté ma transition j’étais tout le temps entrain de regarder quels longueurs j’avais gagné. En vérité je vous le dis, ça ne sert à rien. Avec nos boucles sérrés, c’est presque inutile et impossible de vérifier régulièrement la longueur des cheveux. Il faut attendre selon moi, minimum deux ou trois mois, pour bien apprécier votre pousse. Le meilleur moyen de patienter ce sont les coiffures protectrices.
Personnellement, je préfère adopter des coiffures protectrices qui dureront minimum deux semaines. Elles me permettent de souffler, de ne pas trop penser à mes cheveux et surtout d’éviter de trop les manipuler.

ce que m'a appris ma transition capillaire et exemple de coiffure protectrice
exemple de coiffure protectrice. j’ai utilisé de la laine.

En somme, pour mener à bien sa transition capillaire je dirais soyez patiente, adopter une routine capillaire, tenez vous en et ne stressez pas trop ce ne sont que des cheveux après tout. Mots difficiles à entendre pour une hairloveuse je sais.  J’espère que vous aurez appris quelques petits trucs aujourd’hui. Si vous avez quelque chose à ajouter n’hésiter pas à me le dire en commentaire. Je vous dis au prochain article.

LAROCHE.

%d blogueurs aiment cette page :