beauté,  Haircare,  recette et astuces

C’est quoi une routine capillaire ?

Salut tout le monde !! ça fait longtemps que je ne vous avais pas salué au début d’un article. J’avais l’impression que ça faisait moins sérieux mais en vrai à chaque fois que je commence à écrire ce sont les premiers mots qui me viennent en tête donc j’ai décidé recommencer à saluer autant que je le voulais,  après tout c’est mon blog. Je me suis récemment  rendu compte que j’ai déjà fait deux articles sur ma routine cheveux en transition et ce que j’ai appris durant ma transition capillaire sans expliquer comment se déroule une routine capillaire. Ça fait des années que je suis une hairloveuse alors parfois je m’exprime sans vraiment me rendre compte que tout le monde n’est pas un expert du cheveu. Certaines lectrices ou lecteurs le sont d’autres non.

 

cest-quoi-une-routine-capillaire.jpg

Tout d’abord c’est quoi une routine capillaire ?

C’est un ensemble de soins, pratiques, habitudes que vous allez mettre en place de manière régulière afin d’en prendre soin de vos cheveux. Il peut y avoir d’autres définitions mais en gros c’est ça. Pour établir ta routine capillaire tu dois connaitre quelques étapes et petits trucs.

Les étapes d’une routine capillaire

Le gros d’une routine capillaire se passe le jour du lavage de ses cheveux ou wash day chez les anglophones, elle est composée de différentes étapes afin de nettoyer et de nourrir nos cheveux selon nos besoins:

Le prépoo 

Je ne sais pas si le « e » du prépoo a un accent ou pas. De toutes les façons, c’est un masque ou un soin que l’on prodigue à nos cheveux avant le shampoing. Il a pour objectifs de préparer ses cheveux à l’action agressive du shampoing.
Pour les amoureuses des coiffures protectrices comme moi, il sert aussi à chouchouter nos cheveux et à leur donner un peu de force après qu’ils soient restés des semaines sans aucun soin. Je préfère largement les bains d’huiles, plus précisément le mélange beurre de karité + huile de palmiste.
J’ai lu qu’il y’a une certaine polémique autour de la production d’huile de palmiste et  des hectares de forets rasés. Cela m’a étonné car l’huile de palmiste est une huile traditionnelle dans mon pays, le Cameroun et est utilisé dans les soins du corps, des cheveux et pour les remèdes de certaines maladies. Je ne savais même pas qu’on pouvait la consommer et qu’elle été utilisé dans l‘industrie agroalimentaire.

Le shampoing 

c'est quoi une routine capillaire?
C’est l’étape du lavage à proprement parler. Il est conseillé de laver ses cheveux deux fois de suite pour s’assurer que notre cuir chevelu soit propre. Le shampoing que j’utilise actuellement n’est pas vraiment clean en tant que tel puisqu’il contient du sodium Laureth sulfate mais il sent tellement bon que je n’arrive pas à m’en débarrasser bien que je connaisse les alternatives naturelles au shampoing chimique.

L’après-shampoing ou conditionner chez les anglophones 

c'est quoi une routine capillaire?

Pour moi cette étape sert principalement à démêler mes cheveux car ils s’emmêlent trop après le shampoing. Ce qui veut dire que ce shampoing ne leur convient pas. Certains après shampoings agissent vraiment en profondeur tel le masque. Par exemple il y’a celui de chez ORS mais je ne l’utilise plus car il est mi-protéiné ce qui n’est pas vraiment une bonne chose sur des cheveux crépus de nature secs.

Le masque 

 une routine capillaire?
C’est l’étape du soin profond. Il y’a plusieurs types de masques en fonction des besoins de nos cheveux. Je n’ai qu’un masque protéiné que je n’utilise pas vraiment et qui est un vestige de ma période de défrisé mais je compte bien le finir, un jour.
Certaines préfèrent abandonner l’étape de l’après shampoing et passer à celui-ci directement, je dois avouer que j’y pense car mes cheveux ont de plus en plus de frisottis, je veux les rendre plus souple. Je réfléchis encore à utiliser des  masques maison ou vendus en boutique.

Le leave-in

C’est un soin sans rinçage qui permet d’hydrater nos cheveux après les avoir lavé. Un peu comme un après shampoing mais que l’on ne rince pas. Personnellement je m’en passe. D’abord parce que je ne vois pas trop la différence avec une crème hydratante et que les leave-in  sont en général cher en tout cas plus que les après shampoings ou certaines crèmes. Mais je ne dénigre pas cette étape.

L’hydratation de vos cheveux et le scellage 

Cette étape se fait quotidiennement et à ton rythme. J’hydrate mes cheveux avec une crème hydratante, celle de Motions. Elle sent la mangue, j’adore ce fruit et son odeur mais celle de la crème n’est pas top. En plus, je n’ai pas bien lu les ingrédients et c’est une fois acheté que j’ai vu qu’il contenait  quelques ingrédients dont je ne suis pas fan tel que le pétrole désespoir total, c’est un ingrédient que j’essaye d’éviter au maximum mais je déteste le gaspillage donc je l’utilise. Toutefois il hydrate bien mes cheveux, donc si vous n’êtes pas du genre à regarder la composition de vos produits ça ne devrait pas vous déranger.
Pour sceller l’hydratation j’utilise l’huile d’amla, elle est légère et ne me donne pas une sensation grasse sur les mains. Ce que j’apprécie puisque je trouve que la crème alourdit déjà assez bien mes cheveux. L’hydratation et le scellage doivent être faits de manière régulière, cela dépend de plusieurs facteurs. Notamment de votre porosité (capacité de vos cheveux à retenir l’hydratation).
Voila en gros les grandes étapes.

Faut-il suivre ces étapes à la lettre ?

C’est à chacune d’entre nous de créer sa routine capillaire en fonction de ses cheveux, le temps qu’on peut y accorder, ses objectifs capillaires, etc.
J’ai des cheveux afro et  pour les cheveux comme les miens il est conseillé de plus hydraté ses cheveux. 80% de soins hydratants et 20% de soins protéinés. De plus mes cheveux sont secs donc il n’est pas conseillé de trop souvent les laver. Dans ma période de défrisé, je faisais sur un mois, un soin par semaine : trois soins hydratant et un soin protéiné. Notre routine va donc dépendre principalement des besoins de nos cheveux.
Si tu te rends compte qu’un soin avant shampoing et un shampoing suffisent amplement, alors qu’il en soit ainsi.
Il faut aussi déterminer quels produits marchent le mieux sur nos cheveux, quelles huiles nous conviennent, quels masques avoir, etc. je crois que je ferais des articles sur tout ça. J’ai tellement de choses dans la tête que je ne sais même pas par quoi commencer. Si vous me posez des questions en commentaires, ça m’aiderait.
Maintenant par exemple, je fais juste des co-wash chaque semaine et un shampoing une fois par mois. Mais je songe à changer car depuis quelques temps je réalise mes coiffures moi-même au lieu d’aller au salon, j’ai la main lourde sur les huiles et le gel.  Mes cheveux se salissent donc beaucoup plus vite. Il faut que j’adapte ma routine. J’ai décidé d’attendre encore trois mois ou quatre avant de couper mes cheveux car ils ne peuvent pas encore attacher correctement un chignon.

article lié: comment adapter ses soins en fonction des besoins de nos cheveux

En somme, si tu veux créer ta propre routine capillaire il va falloir connaitre tes cheveux et t’adapter à eux. Tu vas faire pleins d’erreurs en fait des tonnes, elles seront plus ou moins graves mais ne t’affole pas, les cheveux ça repousse et chaque erreur n’est en fait qu’une nouvelle leçon qui va t’aider à mieux prendre soin de toi dans le futur.
On se dit donc au prochain article !!

ma page facebook: leblogderoche
LAROCHE.

11 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :