la fatigue hydrele sur les cheveux, l'éviter et y remédier
beauté,  Haircare,  recette et astuces

La fatigue hydrale, l’éviter et y remédier

Le plus souvent les filles aux cheveux afro ont des problèmes de cheveux secs mais il arrive parfois  que notre volonté de  bien hydrater nos cheveux nous emmène à en faire trop.  Certaines hydratent tellement leurs cheveux que ceux-ci  deviennent très élastique, plus de souplesse et sans force. C’est la fatigue hydrale que beaucoup de nappy ne connaissent pas car on répète dans tous les blogs et même le mien qu’il faut hydrater encore  et encore ses cheveux. Aujourd’hui on va voir d‘une part comment éviter la fatigue hydrale et d’autre part comment y remédier.

évite la fatigue hydrale

C’est quoi la fatigue hydrale ?

La fatigue hydrale c’est un épuisement du cheveu dû  à une hydratation excessive, sur exposition à l’eau  ou à une augmentation de la porosité du cheveu.

En effet lorsque le cheveu est mouillé, il est gonflé d’eau  et lorsqu’il sèche toute cette eau s’en va, le cheveu se relâche car il a perdu toute l’eau qu’il possédait initialement. Le cheveu afro est comme un élastique c’est-à-dire qu’il se contracte/relâche ou plutôt s’étire (en le mouillant) et  reprend sa forme initial en s’asséchant. Répéter cette action et ça de manière excessive  peut conduire à l’affaiblissement ou à l’épuisement des cheveux crépus.

Comment l’éviter ?

Alors la, on se rend compte qu’il y’a un dilemme. D’abord parce qu’avec  nos cheveux afro secs nous sommes obligés de les hydrater quotidiennement si nous ne voulons pas que nos cheveux se cassent. C’est toute notre routine capillaire qui doit s’adapter !

 

Entre hydratation/ protéine, trouvé son équilibre !

Bien que l’hydratation soit très importante pour les cheveux de type 3 et 4, il est aussi important d’apporter quelques fois des protéines aux cheveux.

Les cheveux crépus sont constitués de kératine. Même s’ils sont secs, ils ont donc besoin de temps à autres des soins protéinés. Ce sont ces soins qui leur apportent de la force et de la vitalité. Il faut donc trouver son équilibre.

Article lié : les soins protéinés sur les cheveux crépus

  • Des cheveux naturels non abimés : trouver cet équilibre est simple. Un soin protéiné une fois par mois ou une fois tous les deux mois pourrait aller. Les cheveux crépus ont beaucoup plus besoin d’hydratation, si vos cheveux ne sont pas vraiment abimes vous pouvez faire des soins protéinés quelques fois par an histoire de leur donner un coup de fouet ;

 

  • Des cheveux naturels abimés (défrisages, couleurs, lissage, etc.) : c’est un peu plus compliqué car les cheveux ne sont pas tous abimés de la même façon. Ce qui est sur, c’est qu’il est important d’apporter plus de soins protéinés. Vous pouvez alternez entre soin protéiné et soins hydratant. Une semaine pour un soin hydratant et la semaine suivante pour le soin protéinés. Si vos cheveux sont trop secs après le soin protéiné, rajouter une semaine de plus pour le soin hydratant et ainsi de suite jusqu’à trouver l’équilibre entre les deux. Je vous conseille aussi d’acheter vos produits capillaires en fonction des besoins de vos cheveux (acheter des produits pour des cheveux colorés ou abimés), ceux-ci sont conçus pour répondre directement à leurs besoins.

Hydratation quotidienne

Utilisez les bonnes huiles pour nourrir les cheveux. Contrairement à ce qu’ils montrent les cheveux crépus aussi ont besoin d’être nourris. L’une des meilleures huiles que j’ai jamais testé est l’huile d‘avocat il y’a aussi l’huile de coco qui est largement connu pour ses vertus.

hyrater sans oublier les protéines

Les huiles ou beurres qui vont vous permettre de scellez l’hydratation doivent être efficace c’est-à-dire garder le cheveu hydraté pendant longtemps. Ceux qui ont marché pour moi sont : l’huile de coco, l’huile de palmiste et le beurre de karité.

Si vous avez des cheveux de forte porosité, il est possible que vos cheveux s’épuisent naturellement. Il est donc  important d’apprendre à vous occuper de vos cheveux.

Article lié : s’occuper de ses cheveux de fortes porosités

La meilleure méthode d’hydratation reste la méthode LOC car elle met beaucoup plus l’accent sur les huiles et beurres que la méthode LCO.

Article lié : hydratation, quels méthodes choisir ?

 

Comment savoir si mes cheveux souffrent de fatigue hydrale

Si vous avez des cheveux frisés ou crépus, c’est plutôt simple à constater c’est l’état de vos boucles qui vous indiqueront si oui ou non vos cheveux souffrent de fatigue hydrale.

la fatigue hydrale sur les cheveux crépus
vos boucles perdent de leur élasticité

Les boucles ne sont plus aussi souples qu’avant, elles ne rebondissent plus ou ne s’étirent plus autant qu’avant et ne retrouvent pas leur état initial directement après les avoir mouillés. Les cheveux ne sont plus autant élastiques.

NB : à ne pas confondre avec les dégâts du à la chaleur !

Si vos cheveux sont défrisés, il vous suffit de mouiller vous cheveux et de tirer sur un cheveu. S’il s’étire beaucoup trop alors le test est vérifié.

 

Comment faire si nos cheveux en souffrent déjà ?

la fatigue hydrale c'est l'épuisemnet du cheveu

On va commencer par leur apporter plus de soin protéiné !

  • Faire plus souvent de masque protéiné chaque deux semaine par exemple
  • Utiliser des crèmes ou des leave-in protéiné ainsi que des shampoings et des après shampoings protéinés. Mais je vous conseille d’alterner entre ceux-ci et les autres produits hydratants
  • Faire plus de prepoo ou plutôt des bains d’huiles très utiles aussi pour nourrir les cheveux et correctement pénétrer la fibre capillaire mais plus de soins qu’on laisse posé toute la nuit.
  • Plus de baggy method ou de GHE method
  • Moins de co-wash
  • On laisse les cheveux séché à l’air libre mais on les sèche directement avec sa serviette de préférence en microfibre. Plus de sèche cheveux, cela les fragilisent car ils se contractent et se relâche trop rapidement.
  • On utilise des produits avec un pH faible : le vinaigre de cidre par exemple comme dernière eau de rinçage qui va permettre de fermer les écailles du cheveu
  • Hydrater ses cheveux deux ou trois fois par semaine et non tous les jours.
  • Sceller bien l’hydratation pour que celle-ci puisse durer.

 

Article lié : comment faire le prepoo+recettes

Article lié : c’est quoi une routine capillaire

J’espère avoir été assez claire et explicite. Sinon je serais ravie que vous m’éclairiez sur d’autres points.  La fatigue hydrale arrive à tout le monde même aux nappy les plus expérimenté. C’est tout simplement parce que nos cheveux sont différents et n’ont pas les même besoins. Prenez soin de vos cheveux, on se dit au prochain article J !

LAROCHE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :